...
vous avez été piraté ? obtenir de l'aide
Benjamin Bueno CEO Textone & WordPress Pirate
Benjamin Bueno

Expert Cybersécurité

05 mai, 2024
Définition du ransomware

Avec plus de 236 millions d’attaques dans le monde en 2022 selon Statista, le ransomware fait partie des types de cyberattaques les plus courants. Il est essentiel de s’en protéger car il peut avoir un effet catastrophique sur votre ordinateur, votre système informatique ou votre réseau. Découvrez ce qu’est un ransomware, comment il fonctionne et nos conseils pour optimiser la protection de votre site web.

Table des matières

Définition du ransomware

Le ransomware est un type d’attaque informatique, qui consiste à injecter un code malveillant pour bloquer l’accès à un appareil ou à des fichiers. Le pirate informatique va alors demander le paiement d’une rançon en échange du déchiffrement des données. L’attaque par ransomware peut aussi bien cibler des particuliers que des entreprises. Son but est de mettre l’ordinateur ou le système d’information de la victime hors d’état de fonctionner, de manière réversible jusqu’au paiement d’une rançon.

UN RANSOMWARE PEUT AUSSI VOLER VOS DONNéES

Les différents types d'attaques par ransomware

L’attaque par ransomware la plus courante consiste à envoyer à la victime un mail contenant une pièce jointe. Cette pièce jointe contient en réalité un logiciel d’extorsion codé, qui va crypter vos données une fois cliqué et téléchargé sur votre appareil. Parfois, l’email contient un lien malveillant plutôt qu’une pièce jointe. 

Mais d’autres types d’attaque par ransomware existent. La victime peut être infectée en navigant sur un site compromis. Le hacker peut aussi s’introduire sur le système informatique de la victime et y injecter le code malveillant. 

Quel que soit le mode de fonctionnement privilégié, les pirates informatiques vont généralement exploiter une vulnérabilité connue dans un logiciel dont la mise à jour corrective n’a pas été déployée par la victime. 

Le fonctionnement d'une attaque par ransomware

Suite à une attaque par ransomware, la victime va se retrouver avec des fichiers ou des données chiffrés. Lorsque des données sont chiffrées, elles sont incompréhensibles ou inexploitables pour toute personne ne possédant pas de clé de déchiffrement. Les pirates informatiques vont alors demander à la victime une rançon en échange de la clé de déchiffrement. Cette demande d’argent prend la forme d’un message qui apparait sur l’appareil infecté. L’attaquant peut aussi menacer de rendre publiques les données dérobées pour accentuer la pression sur la victime et l’inciter à payer la rançon. 

Dans la majorité des cas, la rançon est demandée en cryptomonnaies (comme le bitcoin), car les monnaies virtuelles sont plus difficiles à tracer par les autorités et elles garantissent un certain anonymat au hacker.

Aujourd’hui, la plupart des attaques par ransomware sont précédées d’une intrusion dans le réseau de la victime. Pendant cette phase de reconnaissance qui peut durer jusqu’à plusieurs semaines, le cybercriminel pourra identifier les fichiers importants afin de cibler son attaque. Les attaques par ransomware sont généralement déclenchées pendant les périodes de moindre activité de la victime, comme la nuit ou le week-end, pour éviter les risques qu’elle interrompe l’opération.

L'impact d'une attaque par ransomware sur votre site web

L’attaque par ransomware peut avoir des conséquences désastreuses. Pour commencer, elle a un coût financier énorme. Pendant que votre site web est hors service, vous ne pouvez pas accéder à vos données, ce qui ralentit votre activité. De plus, la récupération des données peut coûter très cher, que vous choisissiez de payer la rançon ou non. Il faut ajouter à cela le coût engendré par le déploiement d’une solution de sécurité pour éviter les récidives. Cet impact financier peut être fatal pour les structures les plus fragiles. 

La plupart des attaques par ransomware ont pour objectif premier le vol de données, qui seront ensuite revendues à prix élevé sur le dark web. Non seulement, cela menace l’intégrité de données importantes, notamment financières, mais aussi la réputation de votre entreprise. Si vos utilisateurs apprennent que vous avez été victime d’une cyberattaque, ils pourront se poser des questions sur la sécurité de leurs propres données.

Est-ce que je peux être une cible d'attaque informatique avec demande de rançon ?

Auparavant, les ransomwares ciblaient plutôt les particuliers. Toutefois, aujourd’hui, les premières victimes du ransomware sont les organisations qui ont des moyens financiers importants ou des activités particulièrement critiques, et qui sont donc plus susceptibles de payer la rançon. 

Dans son rapport d’activité 2020, Cybermalveillance.gouv.fr signale que les attaques par ransomware ont pris une importance considérable en 2020 au point de devenir la principale menace à laquelle les professionnels sont confrontés, quel que soit le secteur considéré. En revanche, Cybermalveillance.gouv.fr a constaté que les particuliers ont été moins touchés.

Les attaques par ransomware peuvent toucher tous types d’organisations, dans tous les secteurs : grands groupes, PME, collectivités, associations… Mais certains secteurs sont plus touchés que d’autres : les collectivités locales, l’éducation, la santé, les services numériques ou la finance. 

Quel que soit le secteur d’activité de votre entreprise, il est conseillé de se prémunir contre ce type de logiciel malveillant qui représente une menace (financière mais pas seulement !) pour votre organisation. 

Comment réagir à une demande de rançon ?

Vous avez été victime d’une attaque par ransomware et vous vous demandez s’il est nécessaire de payer la rançon ? Sachez que généralement, payer la rançon ne résout pas le problème. Rien ne garantit que les cybercriminels vont réellement vous fournir la clé de déchiffrement, ni même qu’ils vont disparaitre totalement de votre système. Dans de nombreux cas, le paiement de la rançon ne permet pas de déchiffrer les fichiers et données bloqués. Si vous payez, cela va au contraire avoir pour effet de monter aux pirates informatiques que vous êtes un bon client, ce qui ouvre la porte aux récidives. D’autant plus que payer la rançon contribue aussi au financement de la cybercriminalité.

En cas de demande de rançon suite à un malware, il est important de prévenir les autorités compétentes et de faire appel à des experts en cybersécurité, qui pourront nettoyer votre site web en supprimant toute trace de virus de vos fichiers et applications. 

Si votre appareil a été infecté, il est indispensable de mettre en place des mesures de protection pour éviter que le malware ne se répande au réseau. Faites des captures d’écran de tous les messages et autres indices qui pourraient vous aider à remonter au cybercriminel. N’éteignez pas l’ordinateur, mais déconnectez-le du réseau Wifi. Evitez aussi les supports externes comme les clés USB. 

WordPress est sécurisé… si vous suivez les mesures de sécurité !

Votre site web redirige vers des pages malveillantes, comme des sites de rencontre ou des publicités pour de faux produits ?
La page d’accueil a été modifiée ou a été remplacée par une autre page, comme une page à caractère islamique avec message de rançon ? 

Un code erreur apparait à la place de votre page d’accueil ? 

Les pages de votre site internet sont anormalement lentes ? 

Votre site web mine des crypto monnaies à votre insu ?

Nos conseils pour prévenir les attaques par ransomware

Il est très important de déployer des mesures préventives pour éviter de se faire infecter par un logiciel malveillant de type ransomware. Voici quelques pratiques à mettre en place et à enseigner à vos collaborateurs :

  • Veiller à faire toutes les mises à jour dès qu’elles sont disponibles : plugins, thèmes, version de WordPress… Ces mises à jour déploient des correctifs aux vulnérabilités détectées, elles sont donc très importantes pour éviter une attaque par malware.
  • Installer un logiciel de protection type pare-feu, antivirus, anti-programme malveillant… Ces logiciels vont analyser les fichiers que vous tentez d’ouvrir, ou les liens sur lesquels vous cliquer, et en bloquer l’accès en cas de doute. 
  • Réaliser des sauvegardes régulièrement. Ainsi, en cas d’attaque par ransomware, vous pourrez rétablir votre site web rapidement sans perte de données. 
  • Souscrire à une assurance site WordPress. Chez Sécurité WP, nous proposons une assurance complète sur un an qui vous protégera de tous types d’attaques informatiques. Cobtactez-ous pourn pus d’informations !
Benjamin Bueno

05 mai 2024

Choisir les meilleurs plugins de sécurité pour WordPress est crucial pour protéger votre site contre les menaces en ligne. Ces plugins offrent une variété de fonctionnalités, de la prévention des hacks au renforcement de l’authentification. Par exemple, des attaques telles que le Keyword Hack Japonais sur WordPress peuvent être évitées en utilisant des plugins de sécurité qui filtrent les tentatives de manipulation de contenu.

Il est également essentiel de maintenir une bonne hygiène de sauvegarde. Les plugins comme UpdraftPlus permettent des sauvegardes régulières et faciles à restaurer, ce qui est vital en cas de piratage ou de dysfonctionnement du site. De plus, la mise à jour des plugins est une étape cruciale dans la maintenance de la sécurité du site. Le guide sur la mise à jour des plugins offre des conseils pratiques pour garder vos plugins à jour et sécurisés.

Enfin, en cas d’attaque ou de problème de sécurité, des plugins spécialisés peuvent aider à réparer un site cassé. Ces outils sont essentiels pour résoudre rapidement les problèmes et minimiser les dommages. La combinaison de ces plugins forme une défense robuste, permettant de sécuriser efficacement votre site WordPress contre diverses menaces.

Nos experts français assurent un support et une prestation de qualité.

je demande de l’AIDE

Recevoir un devis
Demander un devis pour réparer un site

inscrivez vous a la newsletter

Nous vous enverrons des informations utiles et de qualité pour apprendre ainsi à mieux protéger votre site.
newsletter pour actualité WorPress

Partager cet article